Bienvenue!!!

En fait, la mission de Physiotek est simple: offrir des soins de physiothérapie de qualité

Pour ce qui est de mon expérience, je suis physiothérapeute depuis près de 13 ans. Je suis en mesure de traiter tous les problèmes orthopédiques ou musculo-squelettiques. En effet, je me suis spécialisé en thérapie manuelle afin d'être parfaitement à l'aise dans mon domaine et je crois que je maîtrise très bien mon art. Ainsi, je suis en mesure de traiter tendinites, bursites, lombalgies, sciatiques, épicondylites, entorses, tunnels carpiens, etc... J'ai d'ailleurs travaillé auprès de beaucoup de sportifs.

En plus de toutes ces connaissances, je pousse maintenant mes formations continues vers tout ce qui touche à la tête. Ainsi, je suis en mesure de traiter les problèmes de mâchoire, les dysfonctions vestibulaires, et rien de moins que les maux de tête. Je suis d'ailleurs dans le processus de l'élaboration d'une formation sur les céphalées.

Une autre chose qui me distingue, c'est mon besoin de me surpasser. J'aime aller au fond des choses, scruter la littérature scientifique, tenter de comprendre des sujets plus complexes, souvent délaissés de mes confrères. J'ai d'ailleurs la ferme intention de poursuivre mes démarches académiques jusqu'à l'obtention d'une certification de l'American Academy of Orofacial Pain. Je suis par ailleurs impliqué dans un projet de recherche sur l'apnée du sommeil dans lequel, à l'aide de stimulation magnétique trans-crênienne, nous tenterons de déterminer quels muscles ont un impact sur les paramètres respiratoires chez des sujets apnéiques. Ceci pourra possiblement permettre l'élaboration de programme d'exercices efficaces et adaptés à cette problématique.

Ainsi, afin de réaliser mes objectifs, j'apprécierais beaucoup votre appui en me laissant l'honneur de prendre en charge vos différents petits bobos et de vous offrir ce qu'il y a de mieux. Merci de communiquer avec moi pour plus de détails.

Sincèrement,
 
signature.png
 
Eric Rousseau,
Physiothérapeute
1327 Avenue Maguire
Québec, QC
G1T 1Z3
Tél.: 418-262-3987

Le local est situé sur Maguire, directement en face du restaurant Le Cochon Dingue. Pour le stationnement, il y a de la place dans la rue, il y a deux stationnements publiques gratuits d'une durée d'une heure aux extrémités de la zone commerciale de la rue Maguire, qui sont environ à 150 mètres de la clinique. Si jamais toutes ces places de staionnement sont occupées, il y a toujours de la place dans les rues adjaçantes à Maguire, particulièrement la rue Preston.

Cliquez sur lire la suite pour voir les autres cartes...

Le renforcement des muscles de la hanche, particulièrement le moyen fessier, est privilégié depuis bon nombre d'année dans un cadre d'une bonne pratique en physiothérapie pour le traitement du syndrome fémoro-patellaire. Cette pratique fait suite à des études qui ont démontré en effet un corrolation entre des douleurs fémoro-patellaires et une telle faibless chez l'adulte. Toutefois, un corrolation n'égale pas nécessairement causalité. Ainsi, des études plus récentes ont tenté de vérifier la présence d'une telle faibless chez des adolescents souffrants de douleurs fémoro-patellaires. Il a ainsi été possible de démontrer que la corrélation présente chez les adultes n'est pas présente chez l'adolescent. Dernièrement, une revue systématique publiée dans le très sérieux British Journal of Sports Medicine et qui comptait pas moins de 24 études analysées vient au même constat et conclue donc que cette faiblesse peut représenter une conséquence plutôt qu'une cause du syndrome fémoro-patellaire. Toutefois, tel que précisé par un des auteurs, cela ne signifie pas que la force ne devrait pas être adressée car possiblement que la faiblesse notée peut contribuer au maintien ou à l'aggravation des symptômes, même si ces derniers semble être attribuables à une autre cause.

Couche-tôt ou couche-tard? Il semblerait qu'une bonne partie de cette attitude soit dictée par nos gènes. Mais quoi qu'il en soit, selon certaines études, les couche-tard aurait plus de risque de devenir dépressifs, d'avoir de mauvaises habitudes alimentaires et d'être plus porté à consommer davantage d'alcool et de produits du tabac. Toutefois, il n'y a pas que du mauvais... Il semblerait aussi que les couche-tards soient plus productifs, démontrent plus de raisonnement et d'habiletés analytiques, et ont en moyenne de plus grands succès financier et professionnel. Vous, êtes-vous couche-tôt ou couche-tard? Moi je l'avoue je me couche pas très tôt... mais c'est pas de ma faute c'est dicté dans mes gènes! HAha c'est pratique la science on peut toujours trouver un article pour se déculpabiliser ;)

L'American Medical Association présente les très efficaces médecins placebos... des faux médecins qui réussissent aussi bien que les vrais à vous convaincre que votre grippe est banale par exemple... moins de coûts pour la société et un accès plus rapide aux médecins... merveilleux!

http://www.theonion.com/articles/american-medical-association-introduces...

Avant que vous me lanciez des pierres sachez que the onion est un site de nouvelles satiriques...

La bioélectronique, voie du futur? Des scientifiques tentent d'implanter de petits stimulateurs, comme au niveau du nerf vague dans la région cervicale pour contrôler certaines fonctions, comme dans cet exemple l'activité du système immunitaire, afin de contrôler l'inflammation de certaines pathologies, comme l'arthrite rhumatoïde. Les données préliminaires sont d'ailleurs semble-t'il intéressantes pour cet application. Et il y aurait une foule d'autres application. Mais c'est pas pour demain toutefois que les preuves seront établies et que le tout sera démontré parfaitement sécuritaire... Aussi, ce genre de technologie ouvre la porte à la possibilité de contrôler à distance le système nerveux d'une autre personne. Oui peut-être un peu trop science fiction mais pas invraisemblable pour autant... C'est pas juste les mots de passe de ebay et cie qu'il va falloire surveiller... Si on s'arrête pas à ces petits détails, évidemment le potentiel est énorme.

Intéressant! La toxine botulique, le plus puissant poison connu, et utilisé depuis un certain temps pour différents types de douleur chronique dans un environnement contrôlé, voit son champ d'action élargi. En effet, il était généralement accepté que son effet était que local, dans la zone de la douleur. De nouvelles études viennent de démontrer que la toxine est capable de voyager dans l'axone jusqu'à la moelle épinière pour y bloquer la transmission d'influx nerveux... Bref encore des données intéressantes dans la compréhension de la douleur.

http://www.bodyinmind.org/botulinum-toxin-a-pain-cns/

Une étude vient de démontrer que la fragmentation du sommeil (lire: mal dormir, se réveiller régulièrement, ou souffrir d'apnée) lorsque survient dans une période de douleur aigüe peut amplifier les symptômes, pouvant être à l'origine d'une chronicisation de la douleur. D'autres études avec des techniques d'imagerie du cerveau ont démontré également que des changements au cerveau surviennent dès la deuxième semaine de douleur chez les gens qui vont développer une douleur chronique, bref bien avant que l'on sache que la douleur va effectivement devenir chronique (par définition, après 3 mois de douleur). Cela démontre une possible susceptibilité individuelle, qui est peut-être génétique, environnementale, psychologique, ou autre.

C'est joli du kinésiotape, mais qu'en est-il vraiment? Il faut savoir qu'aux Jeux Olympiques de 2008, des caisses de ce tape ont été données à 58 pays... Évidemment certains l'ont essayé.. ce qui a donné beaucoup de visibilité au tape... beau coup de marketing! Et que pensez de quelque chose que l'on voit chez des athlètes de haut niveau... c'est sûrement bon... Une étude récente a fait le décompte de ce qui a été publié et viennent à la conclusion que l'efficacité du kinesiotape pour la douleur est non significatif pour une application clinique. Voilà!

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22124445 

Avis aux sportifs qui mesurent leur fréquence cardiaque... Une équipe de recherche a publié leur trouvaille au sujet d'une nouvelle formule pour calculer la fréquence cardiaque maximale... L'ancienne formule ayant tendance à sous-estimer la valeur maximale chez les gens de plus de 30 ans.. Ainsi, au lieu de faire 220 - âge, ils suggèrent plutôt de faire 211 - 64% de l'âge.. voilà!

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22376273